Rachat de crédit plus trésorerie

Sommaire

Entretien avec un banquier pour un emprunt

Le rachat de crédits est l’opération consistant à regrouper plusieurs crédits en un seul pour renégocier les conditions de prêt et en diminuer la mensualité globale.

Ce rachat de crédits n'est pas un prêt de trésorerie. Toutefois, le rachat de crédit donne la possibilité de faire parallèlement une demande de trésorerie limitée.

Rachat de crédit et demande de trésorerie

Le principe du rachat de crédit est le suivant : après négociation auprès des anciens prêteurs, un nouvel organisme financier remplace ces prêts par un nouvel emprunt unique à des conditions plus favorables. L'allongement de la durée du prêt permet de réduire le montant des mensualités et de resolvabiliser l'emprunteur.

Lors de cette opération, il est possible de demander l’obtention d’un volant de trésorerie.

En règle générale, le montant de cette trésorerie supplémentaire est limité à 15 à 20 % du montant du regroupement de crédits.

Par exemple : un particulier qui regroupe l’équivalent de 50 000 € de prêts à la consommation disposera de 7 500 à 10 000 € de trésorerie d’appoint (sous réserve que la demande soit acceptée).

Cette somme d’argent est ajoutée au total du montant renégocié. L’emprunteur rembourse donc une mensualité unique.

Attention : même si elle est limitée à quelques milliers d’euros, la mise à disposition de ces liquidités n’est pas gratuite. Elle entraîne une majoration du coût total du crédit négocié dans le cadre du rachat.

Rachat de crédit : deux types de trésorerie

La somme d’argent mise à la disposition en sus du montant global des prêts à refinancer peut prendre 2 formes. En fonction de la nature du rachat de prêts, elle  peut être affectée à la réalisation d’un projet déterminé (achat d’une nouvelle voiture, d’un bien immobilier, financement de travaux, etc.) ou ne pas être affectée.

Qu’il s’agisse d’un bien ou une prestation de service, le crédit affecté est lié à un achat précis et doit servir uniquement à financer cette acquisition. À l’inverse, un crédit non affecté permet de financer différents projets, voire des imprévus. C’est une trésorerie de libre utilisation.

Bon à savoir : l'un des principaux avantages lié à l'obtention de cette trésorerie est d’éviter d’avoir à recourir à un nouveau prêt à la consommation après le rachat de crédits.

Trésorerie affectée et rachat de crédit

Dans la plupart des cas, la trésorerie obtenue lors d’un rachat de crédit est affectée. Si les banques préfèrent une formule « affectée », c’est parce qu’elles savent à quoi l’argent va être utilisé. Elles disposent ainsi d’une garantie concrète en cas de défaillance de l’emprunteur.

En pratique, lors du rachat, l’emprunteur doit demander à sa banque l’ajout de cette trésorerie au financement global. Le dossier est ainsi examiné en bloc.

Bon à savoir : cette trésorerie peut être ajoutée dans le cadre de la restructuration de prêts immobiliers ou de prêts à la consommation.

Le versement des fonds ne sera accordé que si l’organisme prêteur estime que ce remboursement supplémentaire ne contrarie pas celui des autres dettes. Bref, que le bénéficiaire a les reins assez solides pour assumer ce nouvel effort.

Si le prêt est octroyé, l’argent est débloqué en même temps que le remboursement des crédits. Pour débloquer les fonds, le prêteur devra fournir des justificatifs : devis acquitté, facture, etc. L’argent sera versé au fil de l’eau, les intérêts ne commençant à courir que lorsque les fonds sont effectivement crédités sur le compte de l’emprunteur.

Attention : un chef d’entreprise ne peut pas utiliser cette trésorerie d’appoint pour l’injecter dans le capital d’une société.

 

 

 

Ces pros peuvent vous aider